Karyes Pafsanias

Karyes (Arahova)

Karyes est un village traditionnel, située au pied de la montagne du Parnon et inondé de châtaigniers et de noyers. Il est situé dans la partie nord de la préfecture de Laconie, sur les limites de la préfecture d'Arcadie, à une altitude de 950m. La forêt, si près des maisons, les alternances de couleurs, la place pittoresque avec le vieux platane, l'hospitalité, les récits des anciens du village, entraînant le visiteur à découvrir les beautés cachées font chaque jour du séjour inoubliable.

Aujourd'hui, ce village montagneux, rangé parmi les plus vivants du Péloponnèse, fournit aux habitants ainsi qu'aux visiteurs, de nombreux services touristique.

Karyes est le point de départ idéal pour des activités et des excursions dans la montagne du Parnon. Les amateurs de la nature, de l'escalade, de la marche et du vélo, peuvent parcourir les sentiers naturels de la région et profiter des beautés de la nature et d'innombrables variations de couleurs.

Outre de Karyes passe le chemin européen E4 qui commence à partir de la chaîne des Pyrénées, entre le nord de la Grèce (à Florina) et se termine à Zakros, en Crète.

Parcourir à la site Web de Karyes, faire connaissance avec les sites touristiques du lieu, les éléments historiques et folkloriques, ainsi que les événements et les activités qui ont lieu chaque année à Karyes par les associations locales actives, qui offre un séjour agréable et traditionnelle à les résidents et les visiteurs de ce lieu.

 

La région de Karyes est connue et habitée depuis les temps antiques, avec des références à la fois aux résidents et au sanctuaire d' Artémis Cariatide. Le village est également associée aux Cariatides, à savoir les jeunes filles de Karyes, qui sont illustrées dans le temple Erechthéion sur l'Acropole d'Athènes, et à une copie du monument qui se trouve sur la colline de l'agglomération.

Pendant la période byzantine, le village fut nommé Megali(Grand) Arachova, un nom qui a été conservé depuis le 20e siècle. L'origine du nom Arachova est dû soit à la langue slave (= lieu de noyers) ou Vlach (= crête de la montagne). Les habitants se distinguant toujours par leur esprit d' indépendance, se sont sacrifiés pour les combats de l'Etat grec, donnant ainsi au village un rôle important dans la région durant l' histoire contemporaine. Ils ont pris part à la Révolution de 1821, durant laquelle leur village fut brûlé par Ibrahim, et se sont battus contre les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale, qui ont détruit le village en 1944, lors de l'appelée "incendie d' Arachova".

La région de la commune de Karyes dans la municipalité de Sparte formant un triangle dans le nord du département de Laconie était la plus grande dans la communauté ancienne. Aujourd'hui, la majeure partie est constituée de prairies, utilisées par des fermes et des terres forestières (la forêt de Karyes). Deux petites sections, l'une autour du village et une autre sur le haut plateau de Karyes sont irriguées et cultivées (pommes de terre, le blé, l'avoine et les fruits et légumes). Il y a aussi des domaines avec des noyers et châtaigniers.

Le village se compose de deux quartiers, Karyes Hautes et Karyes Basses (Rachi). Karyes Hautes se composent des agglomérations de Saint-André, de Saint-Jean, de Vergatsoula et de Pinigoura et Karyes Basses se composent des agglomérations de Rahi et de Koutsomachalas. En dehors du village se trouve l'agglomération de Kalivia (au 6e km de la route Karyes-Sparte).

Activités

Les habitants engagés dans l'agriculture, l'apiculture, la fabrication du fromage, de l'agriculture, de la construction et des activités commerciales, artisanales et le touristiques.

Karyes on peut obtenir une grande variété de produits locaux traditionnels, tels que les châtaignes, les noix, l'huile d'olive bio, olives, vin local, le thé, l'origan, le miel, les fromages traditionnels, viandes locales, du pain, des noix, des gâteaux traditionnels et les pâtes. Il peut également être servi par des cafés, des restaurants, des magasins, des hôtels et des auberges ouvertes toute l'année.

Hommage à Karyes de Sparte Club de photographie